En 2005, le ciremia (Université François-Rabelais, Tours) et le GRAL (Université de Toulouse 2 - Le Mirail), avec le concours de la MSH « Villes et Territoires », de Tours, et la MSHS de Toulouse, ont mis en place le séminaire intersites « Lectures du genre dans la production culturelle espagnole et hispano-américaine », auquel ont participé des chercheures et des chercheurs confirmé-e-s et des doctorant-e-s de plusieurs universités françaises et latino-américaines.


        Les textes qui constituent ce premier numéro de Lectures du genre sont issus, pour la plupart, des communications présentées dans le cadre de ce séminaire, entre 2005 et 2006 : les trois premiers travaux, de Milagros Ezquerro, Milagros Palma et Nuria Prats Fons, portent sur la condition des femmes, telle qu’elle apparaît reflétée à travers les personnages des œuvres de Josefina Plá, Jacinta Escudos et Carmen Boullosa.

        Sous le titre « Autour de Angélica Gorodischer », Graciela Conte-Stirling et moi-même nous penchons sur l’œuvre de l’auteure argentine pour examiner les rapports qui se tissent entre elle et les écrits des deux féministes que furent Virginia Woolf et Colette. Maya Desmarais, pour sa part, analyse la relation entre genres littéraires et gender dans le roman Fábula de la Virgen y el Bombero, de la même auteure.

       Dans la section « Lectures queer », Nicolas Balutet, Henri Billard et Gérald Larrieu tentent de démêler les fils de l’ambiguïté des genres à travers des œuvres venant d’horizons culturels aussi divers que celles de J. L. Borges, John Savage, J. Guimarães Rosa, Annie Proulx, Pablo Simonetti et Silvina Ocampo. José Amícola a eu la générosité de nous envoyer sa contribution théorique autour du « Debate queer ».

    Le texte qui sert d’introduction générale au numéro, enfin, a été lu au XVI Congrès de la Asociación Internacional de Hispanistas tenu à Paris en juillet 2007.

        La bibliographie générale  – forcément lacunaire – est proposée comme un outil susceptible d’aider les chercheures et les chercheurs curieux de suivre l’évolution des études de genre dans leurs rapports avec les analyses littéraires et esthétiques, en France et ailleurs. Elle fera l’objet de constantes mises à jour, dans chaque numéro de la revue.


                                            Mónica Zapata

           

        




       


 

ISSN 1958-5136